fond Arrestation de 7 membres des Brigades Rouges : pourquoi la France a-t-elle changé d'avis ?
Arrestation de 7 membres des Brigades Rouges : pourquoi la France a-t-elle changé d'avis ?

Arrestation de 7 membres des Brigades Rouges : pourquoi la France a-t-elle changé d'avis ?

Ce mercredi, sept personnes ont été interpellées en France à la demande de l’Italie, tous d’anciens membres des Brigades Rouges. Dans les années 70, les Brigades Rouges forment l’une des organisation terroristes les plus actives de l’Italie, commettant 15 000 attentats et faisant 400 morts, parmi lesquels l’ancien chef du gouvernement italien, Aldo Moro. Traqués par la police, des dizaines de membres des Brigades Rouges trouvent refuge en France où ils sont assurés de ne pas être extradés, à condition qu’ils déposent les armes. Jusqu’à ce matin et le coup de théâtre de l’interpellation de sept anciens membres du groupe terroriste. Parmi eux, Giorgio Petrio-Stefani, jugé pour avoir été l’organisateur du meurtre d’un commissaire de police, ou encore Marina Petrella. A 66 ans, elle est l’ancienne leader des Brigades Rouges, condamnée à la perpétuité en Italie. Jusqu’à ce jour, la France s’était toujours opposée à son extradition. Que s’est-il passé ? Azzeddine Ahmed-Chaouch est allé poser la question au ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti.
MA LISTE
Quotidien
4m46
Publiée le 28 avril 2021 à 19:59
Dispo + 30jQuotidien

Vidéos similaires