Attentats du 13 novembre : Banksy, l’autre procès du Bataclan

Attentats du 13 novembre : Banksy, l’autre procès du Bataclan

En 2018, trois ans après les attentats de Paris, on découvrait sur l’issue de secours du Bataclan un pochoir signé de la main de Banksy. Pour rendre hommage aux victimes des attentats, l’artiste dont on ignore toujours l’identité, s’était rendu à Paris pour réaliser son œuvre intitulée « La jeune fille triste » sur l’une des portes qui avait permis aux rescapés de la tuerie de s’enfuir. Un an plus tard, en pleine nuit, des voleurs découpent à la disqueuse l’œuvre de l’artiste et s’enfuit. Face à l’émotion suscitée par le vol, la police est sous pression. La porte est retrouvée un an plus tard, en Italie, cachée dans une ferme. Alors que les réquisitions du procès des attentats du 13 novembre sont en cours, un autre procès se tient actuellement à Paris, celui des huit personnes impliquées dans le vol et le recel de cette œuvre d’art.
MA LISTE
Quotidien
3m14
10 juin 2022 à 18:31
Quotidien