Aya Nakamura prise pour cible par l’extrême droite

Aya Nakamura prise pour cible par l’extrême droite

Depuis que son nom a été évoqué pour reprendre Edith Piaf aux Jeux olympiques de Paris, Aya Nakamura est victime d’une grosse campagne de haine. L’extrême droite lui reproche de « ne pas chanter français » tandis qu’un groupuscule d’ultradroite a déployé une banderole jugée raciste par le Comité d’organisation de Paris 2024.
En savoir plus sur Julien Bellver

Quotidien
4m09

Quotidien

Playlist: Le 19h30 Médias de Julien Bellver