fond "Ça ne me fait pas peur de mourir" : à 10 ans, des jeunes Cosaques prêts à mourir pour la patrie
"Ça ne me fait pas peur de mourir" : à 10 ans, des jeunes Cosaques prêts à mourir pour la patrie

"Ça ne me fait pas peur de mourir" : à 10 ans, des jeunes Cosaques prêts à mourir pour la patrie

Ils ont onze ans et ils savent démonter une kalachnikov en 10 secondes. Eux, ce sont les élèves d’une école de cosaques, en Russie. Ici, on cultive l’amour de la patrie, on marche en rang serré et manie l’usage des armes. L’objectif : "défendre la patrie" et inculquer un idéal : celui de la grande Russie. Ces Cosaques, c’est un vieux fantasme russe. Les "milices Cosaques" ont été créées par les Tsars : ils se doivent d’être ultranationaliste et ultra conservateurs. Ces anciens soldats impériaux sont remis au goût du jour par Vladimir Poutine, qui a rouvert leurs écoles, notamment en Crimée. Aujourd’hui, ils seraient entre 4 et six millions de Cosaques en Russie. Martin Weill et Paul Bouffard se sont rendus dans une école Cosaque en Crimée, annexée par la Russie en 2014. Là-bas, dès le plus jeune âge, on inculque aux élèves le devoir de mourir pour la patrie.
Quotidien avec Yann Barthès
49s
Publiée le 22 mai 2018 à 21:14
Dispo + 30jQuotidien avec Yann Barthès

Vidéos similaires