Catherine Millet se désolidarise des propos de Brigitte Lahaie sur le viol

Catherine Millet se désolidarise des propos de Brigitte Lahaie sur le viol

La tribune du Monde signées par 100 femmes défendant la « liberté d’importuner » a provoqué la colère de certaines féministes, comme Caroline de Haas. Cette dernière a d’ailleurs particulièrement été choquée par les propos de Brigitte Lahaie l’une des signataires de cette tribune. Invitée sur BFM TV, cette dernière a en effet affirmé que les femmes pouvaient jouir lors d’un viol. Sur le plateau de Quotidien, Catherine Millet, également signataire de cette tribune, se désolidarise des propos de sa collègue mais minimise l'histoire en s'attaquant à Caroline DeHaas.

Quotidien
1m21

Quotidien