Comment Pékin utilise des influenceuses « ouïghoures » pour renforcer sa propagande

Comment Pékin utilise des influenceuses « ouïghoures » pour renforcer sa propagande

Depuis quelques semaines, des milliers de vidéos d’influenceuses ouïghoures apparaissent sur les réseaux sociaux. Des images idylliques, qui contrastent avec les accusations de travail forcé et de persécutions subies par la minorité ouïghoure. Selon des chercheurs australiens, ces vidéos seraient des objets de propagande. Les influenceuses seraient recrutées par des agences privées, en lien avec le régime communiste chinois.
En savoir plus sur Julien Bellver

Quotidien
1m06

Quotidien