fond Comptes de campagne : Marine Le Pen pas très "made in France"

Comptes de campagne : Marine Le Pen pas très "made in France"

Après Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen se retrouve également dans le viseur de la CNCCFP. Plus de 800 000€ de dépenses retoquées par la CNCCFP. C’est le montant des dépenses que n’a pas reconnu la commission, estimant qu'elles ne pouvaient être justifiées comme des dépenses liées à la campagne présidentielle de Marine Le Pen. Parmi ses dépenses : plus de 16 000 euros pour loger son directeur de campagne, David Rachline, dans les beaux quartiers parisiens. Mais aussi 3653 euros pour les traductions de ses programmes de campagne… réalisées par une société polonaise. Dans le même esprit "made in France", la cheffe frontiste a confié sa communication à un groupe suisse spécialiste de l’extrême-droite pour la coquette somme de 50 000€, avant de faire appel à une autre entreprise.
En savoir plus sur Yann Barthes
MA LISTE
Quotidien avec Yann Barthès
3m48
Publiée le 31 mai 2018 à 20:15
Dispo + 30j
Quotidien avec Yann Barthès

Vidéos similaires