Débordements au Stade de France : pour Pascal Praud, c’est la faute de Karim Benzema

Débordements au Stade de France : pour Pascal Praud, c’est la faute de Karim Benzema

Parce qu’après tout pourquoi pas hein.

Quotidien
27s

Quotidien