Aller directement au contenu
DéZoom : comment les “Sentaï” se sont imposés en France

DéZoom : comment les “Sentaï” se sont imposés en France

Le nouveau film de Quentin Dupieux “Fumer fait tousser” a donné envie à Arthur Genre de se plonger dans les archives des super-héros. En 1985, la série japonaise Bioman débarque à la télévision française sur Canal Plus. Elle raconte l’histoire d'une équipe de super-héros, vêtus d’une combinaison de couleur différente, dont le but est de protéger la planète. La série connaît son apogée lorsqu’elle est diffusée deux ans plus tard dans le “Club Dorothée” sur TF1. L’émission participe à rendre cette franchise culte. Mais ces séries japonaises appelées “Sentai”, soit “escadron de combat” deviennent rapidement un sujet de société. En 1989, Ségolène Royal, alors députée, critique la violence des scènes de combat. Par la suite, ces séries sont moins diffusées et sont remplacées par les Power Rangers, une franchise américaine bien moins violente.
MA LISTE
PARTAGER
Quotidien
2m49
24 nov. 2022 à 19:54
Quotidien