Dina Boluarte, présidente du Pérou, au cœur d’un « Rolex gate »

Dina Boluarte, présidente du Pérou, au cœur d’un « Rolex gate »

Depuis une quinzaine de jours, la présidente du Pérou, Dina Boluarte est empêtrée dans une affaire rocambolesque. La femme politique âgée de 61 ans n’aurait pas déclaré posséder plusieurs montres particulièrement coûteuses de la marque Rolex. Sur une série de photos, on la voit arborer différentes montres de luxe, mais elle ne les aurait pas mentionnées dans sa déclaration de patrimoine. Les médias tentent de démêler le vrai du faux auprès d’experts sur le sujet et réclament des réponses suite à l’ouverture d’une enquête par le parquet. Dina Boluarte, qui s’est toujours présentée comme une femme du peuple, voulant faire de la corruption sa grande bataille, se défend en expliquant avoir tout obtenu de par le fruit de son travail. Des explications approximatives qui n’ont pour le moment convaincu personne au Pérou. Le week-end dernier, son domicile a été perquisitionné par une quarantaine d’agents de police. Sur place, les autorités ont retrouvé différents bijoux de valeur et notamment un bracelet de la marque Cartier d’une valeur de 52000 euros. Six ministres du gouvernement ont démissionné par la suite. Dina Boluarte bénéficie jusqu’à la fin de son mandat de l’immunité présidentielle.
En savoir plus sur Julien Bellver

Quotidien
4m24

Quotidien