Eurovision 2024 : le conflit israélo-palestinien s’invite au premier rang de la compétition

Eurovision 2024 : le conflit israélo-palestinien s’invite au premier rang de la compétition

La participation d’Israël à l’Eurovision 2024 est très loin de faire l’unanimité. Depuis le mois de décembre dernier, les appels au boycott ou à l'exclusion de l’Etat hébreu du concours de chansons se sont multipliés. Plusieurs artistes et activistes propalestiniens s’opposent à la participation d’Israël à cette édition 2024. L’Union européenne de radiotélévision, qui chapeaute l’organisation du concours, a, de son côté, rappelé que l’Eurovision est un événement "apolitique". Eden Golan, la jeune chanteuse de vingt ans représentant le pays, s'est pourtant qualifiée pour la finale qui se tient ce soir à Malmö, en Suède. Jeudi, avant la demi-finale, des milliers de personnes ont défilé dans la ville hôte du concours, pour protester contre la participation d’Israël et soutenir le peuple palestinien. Dans la foule se trouvait notamment l’activiste du climat Greta Thunberg. Les mouvements de contestations se succèdent et la tension est montée ces derniers jours.
En savoir plus sur Paul Gasnier

Quotidien
3m13

Quotidien

Playlist: Le 20h15 Express - 49/100