Invité : Bret Easton Ellis, le romancier de l’Amérique décadente (partie 2)

Invité : Bret Easton Ellis, le romancier de l’Amérique décadente (partie 2)

L’écrivain américain Bret Easton Ellis connaît un grand succès critique et commercial en 1985 avec la parution de « Moins que zéro » alors qu’il n’a que 21 ans. Son plus grand succès est bien sûr « American Psycho », adapté au cinéma avec l’acteur Christian Bale dans le rôle de ce golden boy qui assassine les femmes, les pauvres et les homosexuels. Les personnages de Bret Easton Ellis reflètent toujours une jeunesse riche, désabusée, vaine et dépravée. Après l’essai « White » paru en 2019 sur sa vision de l’Amérique d’aujourd’hui, l’écrivain revient avec son premier roman depuis 13 ans « Les éclats ». Bret Easton Ellis revisite ses obsessions de jeunesse dans cette fausse autobiographie disponible en librairie. Il répond aux questions de Yann Barthès sur le plateau de Quotidien.

Quotidien
9m

Quotidien