Invité : Franz-Olivier Giesbert complète son « Histoire intime de la Vème République » avec « Tragédie française »

Invité : Franz-Olivier Giesbert complète son « Histoire intime de la Vème République » avec « Tragédie française »

Franz-Olivier Giesbert est l’invité de Quotidien mercredi 8 novembre. L’ancien directeur du Nouvel Observateur, du Figaro, ou encore du Point, publie son troisième tome de son « Histoire intime de la Vème République », avec « Tragédie française » aux éditions Gallimard, après « Le sursaut », et « La belle époque ». Un ouvrage qui dépeint le cheminement jusqu’à la situation politique actuelle en France que l’auteur appelle la « déliquescence ». Le journaliste se livre sur la part de responsabilité de chacun, et sur son côté décliniste. Franz-Olivier Giesbert explique ensuite pourquoi il n’a lié aucun rapport avec Emmanuel Macron, à la différence de ses prédécesseurs, et sur l’amitié possible ou non entre un chef de l’Etat et un journaliste. Puis, il s’explique sur sa déclaration : « je resterai, jusqu’à mon dernier souffle politiquement double », avant de se livrer sur le personnage politique le plus diabolique auquel il a eu à faire. Il revient ensuite sur le moment où François Mitterrand fait ses adieux le 31 décembre 1994 et sur les heures de discussion qu’il a eu avec lui ce jour-là, alors que tout le monde lui tournait le dos.

Quotidien
16m

Quotidien