Invitée : Aurore Bergé, la ministre qui porte haut le projet d’inscription de l’IVG dans la Constitution

Invitée : Aurore Bergé, la ministre qui porte haut le projet d’inscription de l’IVG dans la Constitution

La ministre déléguée à l’égalité entre les femmes et les hommes et à la lutte contre les discriminations, Aurore Bergé est l’invitée de Quotidien jeudi 1er février. L’ancienne ministre des Solidarités et des familles réagit tout d’abord aux nombreuses polémiques autour d’Amélie Oudéa-Castéra alors que son nom était dans un premier temps cité pour prendre en charge le ministère de l’Education. Elle revient également sur la colère actuelle des enseignants et sur celle particulièrement vive des agriculteurs ainsi que sur les annonces de Gabriel Attal lors de son premier discours de politique générale ce mardi à l’Assemblée nationale. Aurore Bergé est ensuite interrogée sur l’absence de ministres à certains postes clés du gouvernement comme le Logement, la Santé, ou encore le Travail. Puis, l’ancienne députée des Yvelines s’exprime ensuite sur la cause des femmes alors que de nombreux scandales ont éclaté sous la présidence d’Emmanuel Macron. Puis, la femme politique aborde le sujet de l’inscription de l’IVG dans la Constitution qu’elle porte, et tente d’expliquer ce qui entrave aujourd’hui la possibilité d’avoir recours à un avortement en France. Elle revient enfin sur le sexisme qui semble persister chez les jeunes.

Quotidien
14m

Quotidien