La BAC : Chanel n°5, 100 ans d’un parfum de légende

La BAC : Chanel n°5, 100 ans d’un parfum de légende

Le 5 mai 1921, le monde découvre le N°5 de Chanel. À l’époque, Coco Chanel est l’une des toutes premières créatrices de mode à créer un parfum au nom de sa marque : le succès est immédiat, le N°5 sera le numéro un des ventes pendant près d’un siècle. Son secret, une formule magique : un numéro, un flacon ultra simple et une fragrance reconnaissable entre mille. Il n’en fallait pas plus pour rendre le N°5 aussi iconique qu’intemporel. Car ce premier parfum de Chanel, c’est avant tout une vision ultra novatrice de la féminité. À une époque où les parfums féminins sont fleuris, légers et naturels, Gabrielle Chanel réclame expressément un parfum « artificiel », qu’on ne trouve pas dans la nature. Un parfum puissant, tiré du mélange d’une centaine d’ingrédients donc aucun ne peut se deviner plus que les autres. C’était la définition même de la femme idéale pour la créatrice : mystérieuse, impénétrable, sophistiquée, artificielle et travaillée. Le succès du parfum et l’engouement des plus grandes célébrités pour la fragrance, de Marilyn Monroe à Catherine Deneuve, en passant par Carole Bouquet, Estella Warren ou Audrey Tautou ont contribué au fil des années à faire du N°5 un parfum de légende. On en parle avec Ambre Chalumeau dans sa Brigade des Affaires Culturelles.
En savoir plus sur Ambre Chalumeau

Quotidien
4m26

Quotidien