Aller directement au contenu
La Brigade : Botticelli, maître et businessman

La Brigade : Botticelli, maître et businessman

L’expo événement de la rentrée se trouve au musée Jacquemart-André à Paris. Pour la première fois depuis 20 ans une exposition entière est consacrée au peintre Botticelli. Et si c’est si compliqué de réunir les œuvres du maître de la Renaissance italienne, c’est parce que ses tableaux valent une fortune – et sont donc difficiles à déplacer - et surtout ils sont disséminés à travers le monde entier. Pour son exposition, le musée Jacquemart-André a fait venir des toiles des quatre coins du globe. Intitulée « Botticelli, artiste et designer », elle s’intéresse à la fois au génie artistique du peintre, mais aussi à la modernité de son travail et de ses méthodes. D’abord, comme les grands peintres de son époque, Botticelli ne peint pas seul, mais avec l’aide de tout un atelier de peintres. Mais Botticelli est aussi un businessman, ce qui est déjà plus rare chez un artiste à l’époque. Le peintre vend ses dessins à des ébénistes, des couturiers ou des tisserands. Il apprend à gérer la concurrence pour obtenir des commandes de la part du pouvoir, autrement dit de la famille Médicis, dont il réalise des dizaines de portraits. Et lorsque Florence tombe sous l’emprise d’un religieux très strict, Botticelli s’adapte et lui vends des œuvres plus austères et plus sombres. Botticelli était certes un artiste, mais il devait aussi pouvoir vendre ses toiles.
MA LISTE
PARTAGER
Quotidien
3m32
15 sept. 2021 à 19:58
Quotidien

Découvrez aussi