Aller directement au contenu
La Brigade : l’héritage de George Brassens

La Brigade : l’héritage de George Brassens

Si vous n’aimez pas George Brassens, les prochains jours risquent de vous paraître un peu longs. En revanche, si vous l’aimez, vous allez vous régaler. Pour cause, on célèbre cette semaine un double anniversaire : le centenaire de sa naissance et les commémorations des 40 ans de sa mort. L’occasion ou jamais de revenir sur le parcours de l’un des artistes les plus iconiques de la chanson française. 40 ans après sa mort, George Brassens est toujours une source d’inspiration pour les artistes de la nouvelle génération. Tout le monde connaît son visage, au moins une de ses chansons devenues des classiques intemporels et sa façon de rouler les « r » comme personne. L’art de George Brassens, c’est des mélodies toutes simples, qui se ressemblent d’album en album, mais avec des textes toujours hyper beaux – au point de lui valoir un prix de l’Académie Française en 1967. George Brassens, c’est aussi des textes sur tous les sujets, même les plus lourds, même les plus graves, mais toujours portés par une mélodie légère et détachée. 40 ans après sa mort, George Brassens continue d’inspirer les nouvelles générations de chanteurs et de chanteuses et pas seulement au sein de la chanson française classique. Le rappeur Damso ne tarit pas d’éloge sur George Brassens. JoeyStarr a même repris « Gare au gorille » pour en faire un « Gare au jaguar » et sa chanson « Les passantes », ode à la beauté des femmes, est devenue un hymne pour les féministes d’aujourd’hui. Bref, 40 ans après sa mort, George Brassens n’a rien perdu de sa superbe, comme nous le raconte Ambre Chalumeau dans sa Brigade.
MA LISTE
PARTAGER
Quotidien
4m09
20 oct. 2021 à 19:58

Quotidien