Aller directement au contenu
La Brigade : l’héritage de Sidney Poitier

La Brigade : l’héritage de Sidney Poitier

L’acteur Sidney Poitier est mort ce week-end à l’âge de 94 ans. Avec lui, c’est tout un pan du cinéma américain et de l’Histoire même des États-Unis qui s’éteint. Preuve de l’importance de Sidney Poitier sur la culture et sur son pays, les JT américains étaient en boucle tout le week-end pour lui rendre hommage. Pour cause : Sidney Poitier est le premier acteur noir à décrocher l’Oscar du meilleur acteur en 1964. Si soixante ans plus tard, ils ne sont que trois de plus à avoir obtenu une telle récompense, il faut se rappeler qu’en 1964, Sidney Poitier réalise très tôt un véritable exploit. Dans les années 1950, Sidney Poitier est une star du grand écran à une époque où pourtant les Noirs n’ont pas encore le droit d’entrer dans tous les cinémas du pays. Dans une Amérique ségrégationniste, où les rôles pour les acteurs noirs sont, au mieux, des seconds rôles, Sidney Poitier est tête d’affiche. Il devient même l’un des acteurs les mieux payés et les plus populaires du pays. Cette renommée, Sidney Poitier la doit à son talent, à son travail et à ses choix. L’acteur a toujours refusé les rôles caricaturaux, d’homme noir violent ou illettré. Au contraire, tous ses rôles sont caractérisés par leur bonté, leur pureté, ce qui lui a aussi valu un certain nombre de critiques, notamment de la part d’intellectuels noirs comme James Baldwin. On reproche à Sidney Poitier de diffuser une image de « bon noir ami des blancs » et de ne pas être suffisamment militant. Malgré les critiques, Sidney Poitier a largement fait progresser la représentation des Noirs au cinéma, à sa manière.
MA LISTE
PARTAGER
Quotidien
4m42
10 janv. 2022 à 20:00
Quotidien

Découvrez aussi