La Brigade : Patrick Modiano, l’air du temps

La Brigade : Patrick Modiano, l’air du temps

Patrick Modiano, prix Nobel de Littérature en 2014, publie son trentième roman, « Chevreuse ». L’occasion pour Ambre Chalumeau de revenir sur ce prodige de l’écriture, couronné d’un Goncourt à seulement 33 ans et du prix de l’Académie Française, rien que ça. Le style Modiano, c’est un style simple, mais très beau et surtout très identifiable. Personne n’écrit comme Patrick Modiano dans ses romans. La preuve avec « Chevreuse », son dernier écrit. Dès les premières pages, on retrouve le bingo gagnant qui fait le succès de Modiano : des personnages de femmes mystérieuses aux surnoms pas possibles, une énumération de lieux de Paris, des noms de rues, des noms de métro, un café parisien typique avec des conversations feutrées et un passé mystérieux plein de trous que le héros cherche à combler. À travers ses trente romans, Patrick Modiano a exploré tous les aspects de Paris, du passé, de la jeunesse, la disparition, l’amnésie et la quête d’identité. Des thèmes devenus obsessionnels très tôt dans la vie de l’auteur, né en 1945 et élevé au son des récits de l’Occupation, des rafles, de ces gens disparus du jour au lendemain sans laisser de trace, de ceux qui ont changé d’identité ou pris des noms de codes et des surnoms.
MA LISTE
PARTAGER
Quotidien
4m14
7 oct. 2021 à 19:54

Quotidien