La Brigade : Rosa Bonheur, pilier féministe enfin réhabilité

La Brigade : Rosa Bonheur, pilier féministe enfin réhabilité

Si vous pensiez que « Rosa Bonheur » était le nom d’une guinguette parisienne et c’est tout, c’est que, comme beaucoup, vous ignoriez qui se cache vraiment derrière Rosa Bonheur. Et pour cause, l’artiste est tombée dans l’oubli au XXIème siècle alors qu’elle était mondialement connue de son vivant. Peintre animalier, Rosa Bonheur a défié toutes les règles pour vivre de son art. Dans une époque où les femmes n’ont pas le droit de porter de pantalons, elle obtient une dérogation spéciale de la Préfecture afin de pouvoir se rendre dans les fermes et les étables – déguisée en homme – pour peindre tous les animaux qui s’y trouvait. Rosa Bonheur a ensuite géré, seule, sa carrière, telle une businesswoman avant-gardiste.
En savoir plus sur Ambre Chalumeau

Quotidien
2m51

Quotidien