La Culture : Katell Quillévéré et Anaïs Demoustier déconstruisent le mythe de la mère parfaite dans « Le temps d’aimer »

La Culture : Katell Quillévéré et Anaïs Demoustier déconstruisent le mythe de la mère parfaite dans « Le temps d’aimer »

Ambre Chalumeau axe ce mardi sa chronique culture sur le film de nos invitées Anaïs Demoustier et Katell Quillévéré, intitulé « Le Temps d’aimer ». La chroniqueuse a particulièrement aimé les relations particulièrement complexes entre les personnages dans ce long-métrage qui sort au cinéma le 29 novembre prochain. Elle met en lumière la relation entre l’héroïne, jouée par Anaïs Demoustier et son fils. Un enfant qu’elle a eu avec un officier allemand durant l’occupation, et qu’elle élève seule. Malgré son amour pour lui, elle décide d’être très sévère à son égard et en découle une vraie bombe à retardement. La réalisatrice, Katell Quillévéré a elle l’habitude de titiller le mythe de la mère parfaite, l’un des véritables tabous de la société. Le cinéma d’horreur est entre autres l’un des genres qui s’est le plus intéressé au thème des mères différentes et défaillantes, et dans lequel on retrouve désormais de nombreuses femmes à la baguette. La chroniqueuse conclue en soulignant la magnifique trajectoire de la mère et de son fils, faisant écho à la co-construction d’une famille.
En savoir plus sur Ambre Chalumeau

Quotidien
3m38

Quotidien