La Culture : l’évolution de la femme à barbe au cinéma

La Culture : l’évolution de la femme à barbe au cinéma

Dans sa chronique culture de ce mardi, Ambre Chalumeau met en lumière les femmes à barbe dans différentes œuvres. Et ce en écho au film « Rosalie » dans lequel jouent nos invités du soir, Nadia Tereszkiewicz et Benoît Magimel. On en retrouve dans des dessins depuis le XVème siècle, dans l’art, notamment dans un tableau du peintre José de Ribera. Elles ont toujours été source d’une certaine fascination, jetées en pâture aux regards de la foule. On constate une évolution significative de la femme à barbe au cinéma. Aujourd’hui, on parle du droit à être différent, de décloisonnement, et ainsi les femmes à barbe sont revisitées. Après le film « The Greatest Showman » certaines se sont exprimées sur les réseaux sociaux comme Harnaam Kaur, une influenceuse qui compte près de 200 000 abonnés. Pour « Rosalie », la réalisatrice Stéphanie di Giusto a expliqué avoir simplement voulu montrer une histoire de femme, d’amour. Cela habitue notre regard à voir ce visage-là durant une heure et demi explique la chroniqueuse.
En savoir plus sur Ambre Chalumeau

Quotidien
7m

Quotidien