La dissolution des "Soulèvements de la Terre” vivement condamnée par la Nupes et les militants écologistes

La dissolution des "Soulèvements de la Terre” vivement condamnée par la Nupes et les militants écologistes

La dissolution du collectif écologiste “Soulèvements de la Terre” a été actée ce mercredi 21 juin, une décision qui suscite de vives réactions des militants et de la Nupes. Des manifestations de soutien ont été organisées dans une centaine de villes. Greta Thunberg, présente à Paris pour le sommet sur le climat, a apporté son soutien au mouvement. Les membres du collectif s’exposent au délit de reconstitution de ligue dissoute, puni de 3 ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende. Le Conseil d’Etat pourrait retoquer cette dissolution aux bases juridiques fragiles. L’autre défaut de cette décision est le risque de radicalisation du mouvement.

Quotidien
3m13

Quotidien