La nomination de Gabriel Attal peu au goût de certains grands noms politiques

La nomination de Gabriel Attal peu au goût de certains grands noms politiques

18 heures, c’est le lapse de temps qui s’est écoulé entre la démission d’Elisabeth Borne et la nomination officielle par l’Elysée de Gabriel Attal au poste de Premier ministre. Une attente qui serait dû en partie au refus de certains grands noms de la politique comme François Bayrou, Edouard Philippe ou encore Gérald Darmanin de voir l’ancien ministre de l’Education prendre les rênes de Matignon. Une volonté de faire barrage qui n’aura donc pas fonctionné. La popularité actuelle de Gabriel Attal et les sondages qui lui sont actuellement ultra-favorables semblent largement avoir joué en sa faveur. Emmanuel Macron semble particulièrement apprécier celui que l’on compare à Nicolas Sarkozy.
En savoir plus sur Julien Bellver

Quotidien
3m08

Quotidien