Aller directement au contenu
La semaine de Clément Viktorovitch : en politique, faut-il être grossier pour être authentique ?

La semaine de Clément Viktorovitch : en politique, faut-il être grossier pour être authentique ?

À 23 jours du premier tour de l’élection présidentielle, Clément Viktorovitch décrypte les mots de l’actualité et analyse les discours de nos politiques. Cette semaine, le politologue revient sur la très élégante déclaration de Gilbert Collard pour introduire Eric Zemmour lors d’un meeting à Agen, dimanche dernier. Est-il nécessaire d’être vulgaire pour donner l’impression d’être authentique ? Pour notre spécialiste de la rhétorique, cette grossièreté assumée du soutien du candidat de la Reconquête découle d’une stratégie de communication, de plus en plus utilisée par les politiques. Petit lapsus pour Éric Zemmour. Invité d'Elysée 2022, jeudi soir sur France 2, il y a avoué ne pas croire dans les conclusions des études qui ne vont pas dans son sens. Il y a quelques semaines déjà, il avait déjà laissé comprendre qu'il ne voyait que ce qu'il croyait. Clément Viktorovitch revient, ce vendredi 18 mars, sur les erreurs de raisonnement d’Éric Zemmour. En février 2022 déjà, 16 universitaires démontraient comment le candidat modifie l’histoire de France pour la mettre au service de ses propres idéologies. Cette fois, c’est Éric Zemmour lui-même qui le confirme… Cette semaine, Emmanuel Macron a présenté son programme de campagne. Au-delà de ses propositions, Clément Viktorovitch s’est intéressé à l’introduction du discours du président-candidat. Une prise de parole quelque peu angoissante, où Emmanuel Macron insiste de manière disproportionnée sur le contexte géopolitique actuel pour pleinement bénéficier de son image de « président protecteur de la Nation ».
MA LISTE
PARTAGER
Quotidien
7m
18 mars 2022 à 19:47
Quotidien

Playlist - 59/63
La semaine de Clément Viktorovitch

Découvrez aussi