Aller directement au contenu
La semaine de Clément Viktorovitch : que se cache-t-il derrière la NUPES, le nom choisi par l’union de la gauche ?

La semaine de Clément Viktorovitch : que se cache-t-il derrière la NUPES, le nom choisi par l’union de la gauche ?

À un mois des élections législatives, Clément Viktorovitch décrypte les mots de l’actualité et analyse les discours de nos politiques. Le politologue se concentre, ce vendredi 6 mai, sur les nouvelles appellations politiques françaises. Cette semaine, La République en Marche a laissé place à Renaissance et l’union des partis de la gauche est devenue La Nouvelle Union Populaire Ecologiste et Sociale. Un nom qui doit satisfaire Insoumis, écologistes, communistes et socialistes. Sur le plateau de Quotidien, notre spécialiste de la rhétorique détaille les raisons de ce choix. Selon les responsables insoumis, l’alliance de la gauche est historique. Mais est-ce vrai ? Du côté de la France insoumise, il n’y a pas de doute : cela fait quatorze ans que le parti travaille à asseoir son leadership sur le reste de la gauche. Pour leurs partenaires pourtant, c’est avant leur perte d’influence qui est historique comme nous l’explique Clément Viktorovitch. Cette semaine, lors de son grand retour, Éric Zemmour nous a fait cadeau d’un nouveau type d’argumentaire : un raisonnement par uchronie. Un genre littéraire qui consiste à imaginer ce qu’aurait été l’histoire si un événement s’était déroulé différemment. Clément Viktorovitch revient, ce vendredi, sur l’argumentaire développé par l’ancien candidat de Reconquête ! pour expliquer sa défaite au premier tour de l’élection présidentielle.
MA LISTE
PARTAGER
Quotidien
8m
6 mai 2022 à 19:48
Quotidien

Playlist - 42/63
La semaine de Clément Viktorovitch

Découvrez aussi