La suppression de l’Aide Médicale d’Etat pointée du doigt

La suppression de l’Aide Médicale d’Etat pointée du doigt

Ce mardi, le fameux projet de loi immigration qui fait l’actualité ces derniers jours a finalement été voté au Sénat. Les Républicains se sont illustrés en votant la suppression de l’Aide Médicale d’Etat. Un dispositif permettant de soigner gratuitement les étrangers en situation irrégulière et résidant dans l’hexagone depuis au moins trois mois. En plus de l’aspect humain, sa suppression risque de coûter plus cher que le gain immédiat. A sa place, l’Aide Médicale d’Urgence a été votée, applicables donc dans des cas extrêmes. 3500 médecins ont déjà clamé qu’ils continueront à soigner les étrangers. C’est le cas de Julie Chastang, médecin au sein d’un centre médicale de Champigny-sur-Marne, que les équipes de Quotidien ont rencontré. Elle accueille notamment Marie, en provenance de Côte d’Ivoire, en situation irrégulière depuis sept ans, et bénéficiant de l’AME. Julie Chastang pointe du doigt l’aspect financier que dénonce la droite, et le supposé « appel d’air » que cela provoquerait.
En savoir plus sur Paul Gasnier

Quotidien
7m

Quotidien

Playlist: Le 20h15 Express