La télévision publique italienne accusée de censure pro-Meloni

La télévision publique italienne accusée de censure pro-Meloni

À l'occasion de la fête de la Libération, l'écrivain Antonio Scurati devait prendre la parole sur une chaîne publique dénonçant les réticences de la présidente du Conseil de répudier les racines fascistes de son parti d'extrême droite. Cette intervention a été annulée, déclenchant une vague d'indignation.
En savoir plus sur Julien Bellver

Quotidien
4m30

Quotidien