La Zone Mazaurette : peut-on désirer si on ne connaît pas la notion de désir ?

La Zone Mazaurette : peut-on désirer si on ne connaît pas la notion de désir ?

Comme chaque vendredi, Maïa Mazaurette tente de nous éclairer sur des questions de sexualité dans La Zone Mazaurette. Elle met en lumière certaines personnes issues d’un milieu ultra conservateurs qui ne connaissent pas forcément la notion de désir. La chroniqueuse explique que malgré cette ignorance, le désir existe toujours et que plus on le réprime plus il est puissant. Maïa Mazaurette se penche sur la notion de l’escalator relationnel qui consiste à enchaîner toute une série d’actes forts après s’être engagé comme acheter un appartement ou faire des enfants. Certains couples se retrouvent à franchir des étapes importantes sans vraiment l’avoir décidé. La chroniqueuse sexe explique qu’il n’y a pas d’âge limite pour prendre du plaisir. De plus, une sexagénaire sur cinq affirme que son plaisir a augmenté. Preuve que la vieillesse n’est pas forcément un naufrage. Si l’on entend beaucoup de choses autour du fait de simuler sexuellement, Maïa Mazaurette explique qu’il y a trois cas de figures existant : rassurer son partenaire, avoir peur de paraître anormale ou dysfonctionnelle, ou avoir peur de vexer le partenaire quand l’acte semble trop long. Le point commun à ces trois éléments est qu’il y a une forme de générosité là-dedans. Maïa Mazaurette met en lumière les choses auxquelles pensent les hommes lorsqu’ils font l’amour pour ne pas jouir trop vite. Et certaines réponses sont particulièrement étonnantes.
En savoir plus sur Maïa Mazaurette

Quotidien
5m

Quotidien