La Zone Mazaurette - Pap Ndiaye, Jacinda Ardern : de larmes et d’humanité

La Zone Mazaurette - Pap Ndiaye, Jacinda Ardern : de larmes et d’humanité

Deux images durant deux discours très émouvants ont marqué l’actualité. Tout d’abord, Pap Ndiaye, le ministre de l’Education n’a pas retenu ses larmes en évoquant le suicide de Lucas, 13 ans, victime d’harcèlement scolaire et d’homophobie, lors d’une séance au Sénat le 18 janvier. Son discours a été applaudi et salué par Mélanie Vogel la sénatrice Europe Écologie Les Verts. Cette réaction contraste avec la première prise de parole du ministre sur ce même sujet qui omettait la dimension homophobe de ce harcèlement. Puis, Jacinda Ardern, la Première ministre néo-zélandaise a annoncé sa démission pour cause d’épuisement, le 19 janvier. Dans son discours, la dirigeante s’est affichée au bord des larmes et a reconnu qu’elle n’avait plus la force de mener à bien sa mission. De nombreux responsables politiques ont salué la décision de Jacinda Ardern. Durant son mandat, la Première ministre a dû faire face à la crise Covid, à plusieurs catastrophes climatiques et à la pire attaque terroriste de l’histoire de la Nouvelle-Zélande, la fusillade de deux mosquées à Christchurch en 2019. Les larmes de Pap Ndiaye et de Jacinda Ardern sont un rappel pour les citoyens que les responsables politiques sont avant tout des êtres humains et ne sont pas tous portés par leur ambition.
En savoir plus sur Maïa Mazaurette

Quotidien
6m

Quotidien