Le double jeu d’Emmanuel Macron face à la presse

Le double jeu d’Emmanuel Macron face à la presse

13 février 2014, Emmanuel Macron entre pour la première fois dans le radar des équipes de Quotidien, encore « Le Petit Journal » à l’époque. À l’époque, Emmanuel Macron n’est encore que conseiller de François Hollande et l’accompagne à San Francisco, aux États-Unis. Il est alors très discret et parle peu. Il se rattrapera huit mois plus tard, une fois nommé ministre de l’Économie. Et il sera encore plus bavard un an plus tard, une fois devenu candidat à la présidentielle. Dès lors, Emmanuel Macron devient LA nouveauté, l’outsider qui intéresse les médias. Le candidat l’a bien compris et va dérouler une stratégie média très orchestrée. Face caméra, Emmanuel Macron paraît naturel, spontané. En réalité, en coulisses, tout est chorégraphié, millimétré. Le candidat veut contrôler son image dans les moindres détails et chaque question piquante qui vient perturber l’équilibre l’agace. Emmanuel Macron passe alors du ton séduisant au ton cassant.
En savoir plus sur Paul Gasnier

Quotidien
11m

Quotidien