Le Flash Mode – Coupe du monde au Qatar : ces femmes politiques qui affichent leur soutien à la cause LGBT

Le Flash Mode – Coupe du monde au Qatar : ces femmes politiques qui affichent leur soutien à la cause LGBT

Lors du match France-Angleterre pour les quarts de finale de la Coupe du monde, samedi 10 décembre, on a pu repérer plusieurs drapeaux aux couleurs LGBT dans les tribunes. Si l’homosexualité est illégale au Qatar, ça n’a pas empêché la ministre des Sports française, Amélie Oudéa-Castéra, de porter un pull aux manches arc-en-ciel. Quelques jours plus tôt, Hadja Lahbib, ministre des Sports belge arborait également à son bras les rayures du brassard LGBT. La ministre de l’Intérieur allemande, Nancy Faeser et l’ex Première ministre danoise, Helle Thorning-Schmidt ont également été aperçues dans le stade avec un brassard “One Love LGBT” pour l’une et les rayures du rainbow flag autour du bras pour l’autre. Une initiative qu’aucun homme politique n’a suivi depuis le début du mondial. Le match France-Maroc pour la demi-finale de la Coupe du monde nous a offert beaucoup de spectacle et d’émotions, mercredi 14 décembre. Malgré la défaite du Maroc, les joueurs ont su faire preuve de fair-play, mais également de complicité, notamment entre Kylian Mbappé et Achraf Hakimi, coéquipiers au Paris-Saint-Germain. A la fin du match, les deux joueurs se sont pris dans les bras et ont échangé leur maillot. Ils ont posé avec leur maillot enfilé à l’envers pour laisser apparaître leur nom devant. Cette initiative emplie d’amitié cache en réalité un autre objectif. Les joueurs ont pour consigne stricte de ne pas porter à l’endroit les maillots échangés avec les adversaires pour des enjeux marketings. C’était l’événement mode à ne pas rater cette semaine : le créateur Simon Porte Jacquemus a présenté sa collection de prêt-à-porter printemps-été 2023, lundi 12 décembre dernier au Bourget. Beaucoup de people et d’influenceurs ont fait le déplacement. Durant ce défilé, on a pu remarquer que Jacquemus composait ses looks par trois et ce n’est pas un hasard. Cette règle suit le format des trois colonnes d’Instagram. La mécanique de cette plateforme sociale a tellement été bien intégrée par le créateur qu’elle a impacté sa création.
En savoir plus sur Marc Beaugé

Quotidien
4m59

Quotidien