Le Flash Mode - Manifestants en garde à vue : un rapport dénonce des atteintes graves aux droits fondamentaux

Le Flash Mode - Manifestants en garde à vue : un rapport dénonce des atteintes graves aux droits fondamentaux

En mars dernier, dans le contexte de la mobilisation contre la réforme des retraites, Dominique Simonnot, contrôleure générale des prisons et chargée de veiller au bon traitement des détenus et des gardés à vue, est allée voir comment les manifestants arrêtés étaient traités dans les commissariats. Dans un rapport, elle dénonce des “atteintes graves aux droits fondamentaux des personnes enfermées”. Elle mentionne notamment un abus récurrent : sans raison valable, les policiers ont pris l’habitude de déshabiller les personnes interpellées tout au long de leur garde à vue pouvant durer jusqu’à 24 heures. Le rapport évoque même certaines femmes suspectées de consommer de la drogue mises “totalement à nu”. Des abus qui soulignent au passage que le vêtement contribue à la dignité humaine. Une vidéo tournée dans l’entrepôt d’un site de vente en ligne en Russie, baptisé Wildberries, est devenue virale : des employés, principalement des femmes, se déshabillent en quittant leur poste de travail en fin de journée afin de vérifier qu’ils n’ont rien volé dans les entrepôts. Wildberries est dirigé par Tatyana Bakalchuk, la femme la plus riche de Russie et très proche de Vladimir Poutine. Shein, le plus important site de fast fashion au monde, poursuit son ascension : le site chinois ouvre des boutiques éphémères aux quatre coins de la planète et s’arrête à Paris, dans le quartier du Marais. De longues files d’attente, des milliers de visiteurs et de très nombreux achats sont attendus. La marque rêve d’entrer rapidement à la bourse de New York et fait tout pour soigner son image publique pour maximiser sa valeur. Pourtant, Shein compte un nombre important de scandales à son actif : le recours au travail forcé des Ouïgours en Chine, le non-respect des droits humains au sein des ateliers des sous-traitants et des vêtements toxiques comportant des produits chimiques interdits par l’Union européenne. Shein appelle aussi à la surconsommation permanente à travers des prix cassés et une politique d’influence savamment orchestrée sur TikTok notamment.
En savoir plus sur Marc Beaugé

Quotidien
3m56

Quotidien