fond Le Flash Mode : pourquoi le vert porte malheur (et pourquoi Roselyne Bachelot aurait dû l’éviter)
Le Flash Mode : pourquoi le vert porte malheur (et pourquoi Roselyne Bachelot aurait dû l’éviter)

Le Flash Mode : pourquoi le vert porte malheur (et pourquoi Roselyne Bachelot aurait dû l’éviter)

L’investiture d’Emmanuel Macron n’a pas été un éloge de l’élégance à proprement parlé. On y a surtout vu des fautes de goûts et des gros loupés. On y a aussi vu la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, toute de vert vêtue façon bonhomme Cetelem. Alors, on le sait, la ministre aime le total look monochromatique. Ce qu’on sait moins, c’est que le vert est historiquement interdit sur scène, car il porterait malheur. La faute à Molière, mort sur scène alors qu’il était habillé en vert. À leur arrivée au pouvoir il y a moins d’un an, les Talibans avaient promis ne pas toucher aux droits des femmes. 10 mois plus tard, les visages des femmes ont été effacés de l’espace public, les jeunes filles se sont vu interdire d’entrée dans leurs écoles et l’obligation de porter la burqa, cachant même les yeux derrière une grille, vient d’être réinstaurée. Miami accueillait le week-end dernier son premier Grand Prix de Formule 1. Pour l’occasion, tout un parterre de people avait fait le déplacement et, au milieu, une grosse polémique : la fédération internationale a décidé d’interdire aux pilotes de porter des bijoux, jugés trop dangereux, pendant les courses. Une décision qui n’a pas du tout plu à Lewis Hamilton qui a décidé de venir en conférence de presse avec TOUS ses bijoux.
MA LISTE
Quotidien
6m
13 May 2022 à 20:57
Quotidien