Le Flash Mode : si ce n’est pas Dupond-Moretti, qui est "l’arbitre des élégances" ?

Le Flash Mode : si ce n’est pas Dupond-Moretti, qui est "l’arbitre des élégances" ?

Pour justifier son double doigt d’honneur à l’Assemblée nationale, le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti a fait savoir qu’il n’était pas « l’arbitre des élégances ». Autant, on s’en doutait, autant on trouve qu’on ne parle pas assez de celui qui est véritablement l’arbitre des élégances. Un certain Pétrone, romain de son état, ayant vécu au 1er siècle de notre ère. Le shopping en ligne est un business qui représente à lui seul 400 milliards de dollars en Chine. On trouve de tout sur les sites de vente en ligne, notamment ceux de vente entre particuliers, y compris de la lingerie féminine. Pour laquelle les femmes posent… en lingerie, forcément. Enfin, posaient. Le régime vient d’interdire aux femmes de poser en petite tenue sur les plateformes de vente en ligne. Une décision radicale qui risque de faire un trou dans les portefeuilles des femmes chinoises. Résultat : ce sont leurs maris, leurs conjoints, leurs petits-amis qui s’y collent.
En savoir plus sur Marc Beaugé

Quotidien
4m47

Quotidien