Le "mois décolonial" de Grenoble fait grincer des dents

Le "mois décolonial" de Grenoble fait grincer des dents

À l’initiative de quatre associations, Grenoble accueillera du 10 au 20 juin prochain un « mois décolonial », un festival qui fait déjà polémique. Les organisateurs promettent de « déconstruire l’imaginaire colonial, cet héritage du passé qui constitue le socle d’un racisme et d’une violence encore trop prégnante dans notre société ». L’événement est vite devenu un fait politique national : de nombreuses personnalités politiques ont pris position contre ce rassemblement. Pierre Caillé et Baptiste Gondouin se sont rendus à Grenoble pour rencontrer les organisateurs de ce « mois décolonial ».
En savoir plus sur Paul Gasnier

Quotidien
3m57

Quotidien