Le procès du wokisme à la Sorbonne : échantillon parfait des névroses du pays

Le procès du wokisme à la Sorbonne : échantillon parfait des névroses du pays

Une cinquantaine de chercheurs se sont réunis à la Sorbonne pour parler du « wokisme », ce mot qui rend fou tout le monde. Le « wokisme », l’éveil aux discriminations raciales et sexuelles est pour certains devenu un « dogme moral ». De quoi déchaîner les passions. Pour en parler, la Sorbonne a donc organisé un colloque avec des scientifiques, des chercheurs du CNRS et des grandes universités, mais aussi des écrivains comme le conservateur Pascal Bruckner, des polémistes comme le chroniqueur de CNEWS Mathieu Bock-Côté ou encore Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation, carrément choisi pour inaugurer les deux jours de discussion.

Quotidien
5m

Quotidien