"Le seul endroit où je voudrais être, c’est ma maison" : à la frontière polonaise, l’avenir est devenu flou pour les Ukrainiens

"Le seul endroit où je voudrais être, c’est ma maison" : à la frontière polonaise, l’avenir est devenu flou pour les Ukrainiens

Depuis le début de la guerre en Ukraine, trois millions d’Ukrainiens ont fui leur pays. Le début d’une crise de réfugiés inédite en Europe. À Madyka, à la frontière entre l’Ukraine et la Pologne, Azzeddine Ahmed-Chaouch et Baptiste Bril ont rencontré certains des 20 000 réfugiés qui arrivent, chaque jour, à ce poste. Les bénévoles affluent pour leur venir en aide.
En savoir plus sur Paul Gasnier

Quotidien
2m50

Quotidien