L’édito de Jean-Michel Aphatie : les noms de rues parisiennes qui portent à débat

L’édito de Jean-Michel Aphatie : les noms de rues parisiennes qui portent à débat

Jean-Michel Aphatie axe ce mercredi son édito sur les rues de Paris et précisément sur les noms qu’elles portent, face à notre invitée du soir, la maire de Paris, Anne Hidalgo. Le chroniqueur pointe du doigt de graves incohérences sur certains choix au sein de la capitale. Il met d’abord en lumière l’avenue Bugeaud dans le XVIème arrondissement, qui tient son appellation de Thomas Bugeaud, maréchal de France qui a dirigé la conquête de l’Algérie à partie de 1840, assassin de guerre qui a fait tuer des enfants, des femmes, et des hommes. Autre exemple dans ce genre, l’avenue Lamoricière dans le XIIème arrondissement, tenant son nom de Louis Juchault de Lamoricière, un SS avant la lettre, selon les historiens. Coup de projecteur également sur la place Napoléon III, face à la Gare du Nord, alors que 600 à 1200 personnes ont été tuées à la suite de son coup d’Etat en 1851. Denis Dussoubs ou Alphonse Baudin font eux office de héros meurtris et possèdent également tous les deux une rue à leurs noms, mais le second devra attendre 1978 pour qu’un nom soit donné à une toute petite rue de la capitale dans le XIème arrondissement. Tout cela amène à une question, Paris peut-elle honorer l’assassin et sa victime ?
En savoir plus sur Jean-Michel Aphatie

Quotidien
4m14

Quotidien

Playlist: Les chroniques de Jean-Michel Aphatie