L'Éditorial de Jean-Michel Aphatie : les ambiguïtés de Marine Le Pen

L'Éditorial de Jean-Michel Aphatie : les ambiguïtés de Marine Le Pen

Le Rassemblement national a décidé de ne plus siéger avec l’AFD après les propos de la tête de liste allemande selon lesquels les SS n’étaient pas tous des « criminels ». Pour beaucoup, l’AFD représente l’extrême droite, mais pas pour Marine Le Pen qui les définie comme "radicaux". Et si Marine Le Pen ne veut pas les qualifier d’extrême droite, c’est parce qu’elle ne veut pas se confronter à cette question dérangeante : pourquoi a-t-elle siégé aussi longtemps avec des fachos ?
En savoir plus sur Jean-Michel Aphatie

Quotidien
5m

Quotidien