L’heure du bilan : la liberté d’expression remise en question, le quiproquo autour d’élèves à Nice, la bataille de Paris, et l’humour de Joe Biden

L’heure du bilan : la liberté d’expression remise en question, le quiproquo autour d’élèves à Nice, la bataille de Paris, et l’humour de Joe Biden

Pour débuter son bilan de la semaine, Jean-Michel Aphatie met en lumière l’affaire autour de Guillaume Meurice. L’humoriste, auteur d’une blague controversé sur Benyamin Netanyahou il y a quelques semaines au micro de France Inter. On a appris via son compte X (anciennement Twitter) qu’il s’était rendu cette semaine dans les locaux de la police judiciaire suite à un dépôt de plainte à son encontre. La question de la liberté d’expression, même lorsqu’elle est de mauvais goût, est pointé du doigt par le chroniqueur. Il y a quelques jours dans une cour de recréation d’une école primaire de Nice, trois enfants se sont retrouvés bien malgré eux au cœur d’une affaire de société. Ils ont été aperçus le front contre le sol, alors qu’ils jouaient semble-t-il aux fantômes. S’en est suivi, un coup de téléphone de l’établissement auprès du rectorat, suite à des soupçons d’islamisme. Marion Maréchal entre autres monte alors au créneau, et Christian Estrosi convoquent les parents d’élèves. Et après éclaircissement de la sitation, le maire de Nice a tout de même publié un communiqué sur le sujet afin de se montrer prudent. Jean-Michel Aphatie revient ensuite sur les tensions actuelles entre Anne Hidalgo et Rachida Dati, toutes les deux récemment invitées de Quotidien. Les deux personnalités politiques s’accusent respectivement de détourner des fonds. Enfin, Joe Biden fêtait cette semaine ses 81 ans avec un certain humour.
En savoir plus sur Jean-Michel Aphatie

Quotidien
6m

Quotidien