L’heure du bilan : la tempête MeToo au cinéma

L’heure du bilan : la tempête MeToo au cinéma

Comme chaque vendredi, Jean-Michel Aphatie dresse son bilan de la semaine. Le chroniqueur revient tout d’abord sur la polémique autour du nouveau film de Jacques Doillon, programmé pour le 27 mars prochain, et finalement déprogrammé. Un film qui avait pourtant obtenu les louanges de Brigitte Macron, mais les propos de Judith Godrèche sur les agissements du réalisateur, qui a tourné avec elle le film « La fille de 15 ans » en 1989 ont provoqué une véritable onde de choc. Jean-Michel Aphatie précisé que tant que la justice elle-même n’a pas établi que Jacques Doillon était coupable, personne ne peut le dire. Mais depuis la vague MeToo, quand une personne renommée est accusée, elle devient de fait infréquentable. Deux autres réalisateurs sont menacés, Benoît Jacquot et André Téchiné. Rachida Dati a elle regretté que toutes les personnes ayant participé à une œuvre soient sanctionnées. On voit derrière cela, une profonde mise en cause du cinéma. Judith Godrèche s’est elle exprimée devant les sénateurs et a demandé l’ouverture d’une commission d’enquête sur les violences sexistes et sexuelles dans le milieu du cinéma.
En savoir plus sur Jean-Michel Aphatie

Quotidien
7m

Quotidien

Playlist: Les chroniques de Jean-Michel Aphatie - 52/100