Marine Le Pen, ses trois plantes vertes et la Mongolie

Marine Le Pen, ses trois plantes vertes et la Mongolie

Mardi soir, alors que les députés sont en plein débat sur le pass vaccinal, la petite phrase d’Emmanuel Macron qui a « très envie d’emmerder les non-vaccinés » arrive jusqu’à l’hémicycle. Brouhahas, colère, la séance est suspendue. Face aux journalistes, les députés défilent. Parmi eux, Marine Le Pen, qui s’apprête à faire une déclaration solennelle. Sauf que ses trois acolytes, dont son porte-parole Sébastien Chenu, n’ont visiblement pas eu le mémo sur le sérieux de la situation. Derrière la candidate du RN, on les entend distinctement se marrer, se réjouir de pouvoir « faire un peu les mongoliens » derrière leur patronne. Et même de se rappeler, à toutes fins utiles, que c’est « ce [qu’ils] font de mieux ».
MA LISTE
PARTAGER
Quotidien
3m59
6 janv. 2022 à 19:46
Dispo + 30j

Quotidien