Martin Weill :  Trump joue les shérifs incendiaires à l'international

Martin Weill : Trump joue les shérifs incendiaires à l'international

Trois mois et demi après son élection, Trump a déclenché sa première offensive militaire en Syrie. Ces frappes signent peut-être la fin des bonnes relations entre Trump et Vladimir Poutine, qui soutient Assad. Premier signe du désamour. il y a maintenant le Trump chef de guerre. Mais le Trump à gourmette existe toujours. Ce week-end par exemple, juste après avoir lancé ses missiles, il est allé se reposer en tapant quelques balles de golf.

Quotidien
3m47

Quotidien