fond Matteo Salvini  sur l'Aquarius: "Les ONG devraient arrêter de débarquer leurs cargaisons"
icon play - Matteo Salvini  sur l'Aquarius: "Les ONG devraient arrêter de débarquer leurs cargaisons"Matteo Salvini  sur l'Aquarius: "Les ONG devraient arrêter de débarquer leurs cargaisons"

Matteo Salvini sur l'Aquarius: "Les ONG devraient arrêter de débarquer leurs cargaisons"

Durant quelques jours, Edouard Philippe a été ministre de l’Intérieur par intérim. C’est dans le cadre de ses nouvelles – et éphémères – fonctions que le Premier ministre s’est rendu à Lyon, en début de semaine pour une réunion du G6 des ministres de l’Intérieur européens. Il y a rencontré son homologue italien – qui est lui, parti pour rester – Matteo Salvini. Entre les deux hommes, l’humeur n’est pas vraiment à la franche camaraderie. Si le Premier ministre français s’est montré chaleureux avec ses autres homologues, il a été particulièrement distant avec Matteo Salvini. Il faut dire que le matin même, l’Italien était main dans la main avec Marine Le Pen pour une conférence de presse commune en vue des prochaines élections européennes. A la sortie de ce mini-sommet de l’Intérieur, Edouard Philippe n’a pas souhaité répondre aux sollicitations de Valentine Oberti. Matteo Salvini, en revanche, s’est fait nettement plus bavard et a vite embrayé sur son sujet de prédilection : l’immigration. Et de ses « cargaisons », puisque c’est comme ça qu’il parle des migrants.
En savoir plus sur Yann Barthes
MA LISTE
Quotidien avec Yann Barthès
2m20
Publiée le 09 octobre 2018 à 19:48
Dispo + 30j
Quotidien avec Yann Barthès

Vidéos similaires