Morning Glory : pas besoin d’ennemi quand on a Robert Bourgi

Morning Glory : pas besoin d’ennemi quand on a Robert Bourgi

Tous les jours, Laurent Macabiès, Simon Laigne et Antoine Hanlet regardent pour vous les matinales radios et télé. Au programme de ce 12 mars : les politiques de tous bords réagissent à l’annonce du renoncement d’Abdelaziz Bouteflika, le gouvernement envoie ses experts sur les plateaux télé pour analyser la situation et CNEWS reçoit un invité très encombrant en la personne de Robert Bourgi. On part direction CNEWS qui recevait ce matin l’homme d’affaires Robert Bougri. Et l’homme est, on peut le dire, encombrant. Et surtout, il vaut mieux l’avoir avec soi que contre soi parce que sinon après il balance sur vous. Parlez-en à François Fillon. Et sur CNEWS, Robert Bougri n’a pas retenu ses coups, tout le monde en a pris pour son grade. Sinon, dans le reste des matinales radios, on a envoyé les responsables politiques de tous bords pour réagir au renoncement d’Abdelaziz Bouteflika. Mais sur France Info, le gouvernement a fait le choix d’envoyer un expert, le numéro deux des affaires étrangères… que personne ne connaît en plus d’être un homme un peu perdu dans ses notes.
En savoir plus sur Yann Barthes
MA LISTE
Quotidien
5m
12 mars 2019 à 20:55
Quotidien
Invité : Étienne Daho repart en tournée avec son "Edendahotour"
22m
Morning Glory : Sud Radio aime-t-elle se faire insulter par Didier Raoult ?
4m24
Morning Glory: au FN, un même parti, deux discours
6m
Extrait - Jeudi 21/01/21 - 20:55
Morning Glory : on ne dira rien sur l'herpès de Jordan Bardella
5m
Extrait - Lundi 08/04/19 - 20:54
Morning Glory : apparemment, BFMTV a embauché Laurent Wauquiez
4m32
Extrait - Jeudi 14/03/19 - 20:58