Mort du Frédéric Leclerc-Imhoff : la Russie évoque un "mercenaire" plutôt qu’un "journaliste"

Mort du Frédéric Leclerc-Imhoff : la Russie évoque un "mercenaire" plutôt qu’un "journaliste"

Alors que l’émotion est encore très vive en France après l’annonce de la mort du journaliste Frédéric Leclerc-Imhoff, 32 ans, le pouvoir russe a rapidement fait publier un communiqué mettant en doute la raison de la présence du journaliste en Ukraine. Il y affirme notamment que Frédéric Leclerc-Imhoff était un « mercenaire étranger qui livrait des armes à l’Ukraine ».

Quotidien
34s

Quotidien