Nuit de violences en Nouvelle-Calédonie

Nuit de violences en Nouvelle-Calédonie

Dans la nuit du 13 au 14 mai, la Nouvelle-Calédonie a été le théâtre d’émeutes d’une rare violence. En marge de l’étude d’une loi à l’Assemblée nationale qui ne plaît pas du tout aux indépendantistes, l’archipel a été mis à feu : bâtiments et voitures incendiés, magasins pillés, une cinquantaine de policiers et gendarmes blessés et 82 personnes interpellées. Des émeutes qui inquiètent le gouvernement, alors que Gabriel Attal a appelé au calme tandis que Gérald Darmanin a annoncé l’envoi de renforts du GIGN.
En savoir plus sur Julien Bellver

Quotidien
2m36

Quotidien