Passation de pouvoir : petit précis de sexisme ordinaire

Passation de pouvoir : petit précis de sexisme ordinaire

Lors de la dernière passation de pouvoir, Benjamin Griveaux avait cédé sa place à « Delphine ». Pas Delphine Geny Stephan, juste « Delphine », ce qui avait provoqué de nombreuses critiques de la part des associations féministes et de l’opinion. Un remaniement plus tard, les ministres ont-ils retenu la leçon ?

Quotidien
2m11

Quotidien