fond Quotidien, deuxième partie du 29 avril 2019 avec Gaspard Glanz et Antonio Banderas
premier plan Quotidien, deuxième partie du 29 avril 2019 avec Gaspard Glanz et Antonio Banderas

Quotidien, deuxième partie du 29 avril 2019 avec Gaspard Glanz et Antonio Banderas

Retrouvez l’intégralité du replay de la seconde partie de Quotidien du 29 avril. On débriefe la conférence de presse post-grand débat national d’Emmanuel Macron avec Paul Larrouturou, des élections législatives en Espagne avec Baptiste des Monstiers. En plateau, Yann Barthes reçoit le journaliste Gaspard Glanz placé en garde à vue après l’Acte XXIII des gilets jaunes, accompagné de ses avocats ainsi qu’Antonio Banderas pour son rôle dans « Douleur et gloire ». Jeudi 25 avril, Emmanuel Macron a annoncé ses conclusions au grand débat national. L’allocution, reportée à la suite de l’incendie de Notre-Dame, aura duré près de 4h. Le chef de l’État y a dressé le bilan du Grand débat national et les axes à suivre – ou à poursuivre – pour répondre à la grogne, avant de répondre aux questions des journalistes présents. Paul Larrouturou était sur place, il décrypte ce qu'il fallait retenir des annonces d’Emmanuel Macron. Ce week-end, l’Europe avait les yeux tournés vers l’Espagne. Les électeurs étaient appelés au vote dans le cadre des élections législatives. Le parti socialiste l’a largement emporté, mais l’extrême-droite a également fait son entrée au Parlement. Une première dans le pays. On en parle avec Baptiste des Monstiers. Samedi 20 avril, lors de l’Acte XXIII des gilets jaunes à Paris, le journaliste indépendant Gaspard Glanz a été arrêté puis placé en garde à vue pour « outrage » à agent. Ce samedi, il n’a pas été le seul journaliste à être placé en garde à vue. Le SNJ, principal syndicat de journalistes, dénonce « une pente très dangereuse par rapport à la liberté d’informer ». Gaspard Glanz est sur le plateau de Quotidien pour en parler, accompagné de ses avocats, Me Aïnoha Pascual et Me Raphaël Kempf. Il est l’un des plus grands acteurs espagnols de sa génération. Depuis des années, il est aussi l’un des acteurs fétiches de Pedro Almodovar. Dans « Douleur et gloire », Antonio Banderas explore la mémoire – la sienne - d’un réalisateur perdu, de ses amours à sa famille, en passant par ses drames et ses réussites. Le film est présenté cette année en ouverture du Festival de Cannes. En attendant, Antonio Banderas est sur le plateau de Quotidien. Laurent Macabiès décrypte les matinales politiques dans son Morning Glory et Thomas VDB nous explique tout ce qu’on n’avait pas compris sur la conférence de presse d’Emmanuel Macron.
Quotidien avec Yann Barthès
Quotidien avec Yann Barthès
Ajouté le 29 avril 2019
Disponible + 30 jours
Ajouter à ma liste

Vidéos similaires

Découvrez aussi

Le Grand Entretien
Ajouter à ma liste
50' inside
Ajouter à ma liste
Manifest
Ajouter à ma liste
La vie secrète des chats
Ajouter à ma liste
Chroniques Criminelles
Ajouter à ma liste
Films TV
Ajouter à ma liste
Hatchimals
Ajouter à ma liste
Le destin de Lisa
Ajouter à ma liste
Melrose Place
Ajouter à ma liste